Archives pour la catégorie MES MORTS VIVENT

207


J’ai aimé ce ballet étoilé… mais n’ai rien su déchiffrer.

Je suis allé aussi loin que possible, l’œil aux aguets, disponible. Mais, s’il y a là quelque message, c’est au-delà de mes limites.

Alors, à mon père que j’ai tant cherché, et à ceux qui ont bien voulu m’accompagner dans ces ténèbres, je dis à bientôt, d’une manière ou d’une autre !